full
image
#666666
http://www.lyber-eclat.net/wp-content/themes/smartbox-installable/
http://www.lyber-eclat.net/
#5979e2
style1

Massimo Cacciari

Déclinaisons de l’Europe

Lyber

Alors que l’Europe s’apprête à franchir le seuil de l’unité politique et économique, elle se trouve en proie à des forces contraires, centrifuges, et à toutes sortes de résistances – théoriques et pratiques –, comme si le signe de son unité consistait avant tout en ce sentiment aigu de crise. Depuis les guerres médiques, alors qu’elle apparaît dans la conscience hellénique, l’Europe est instable dans ses frontières, inquiète en son coeur, incertaine quant à son destin. Elle procède par décisions successives, s’interrogeant toujours à la ‘croisée des chemins’. Et c’est aux différents ‘lieux’ de cette interrogation ininterrompue – mer et terre, guerre et paix, Orient et Occident, loi et déracinement – qu’est consacré ce livre, où il apparaît que la tentative de réduire cette tension entre les contraires, la volonté de les forcer à un accord est à l’origine de la violence qui se déchaîne à l’intérieur même de l’Europe. Alors que la seule voie salutaire pourrait être celle qui consiste à maintenir ce qui se donne comme parfaitement singulier, comme parfaitement distinct.
Cacciari fait dialoguer ici l’antique sagesse tragique avec le réalisme politique du Moderne, Machiavel avec Carl Schmitt, la République de Platon avec Augustin et Nicolas de Cues, la Venise sauvée de Simone Weil avec «le dieu ultime» de Martin Heidegger. Autant de voix également en discussion, comme celles des trois sages du grand dialogue de Raymond Lulle – mais portant témoignage de l’Occident de l’Europe, de ses ‘déclinaisons’ qui peuvent se révéler comme les promesses d’une «conjecture de paix», d’une patrie absente.

cacciariMassimo Cacciari est né à Venise en 1944. Il a été maire de cette ville de 1993 à 1999. Son oeuvre philosophique est abondante, depuis Krisis (Milan, 1976) jusqu’à son plus récent ouvrage consacré au katèchon : Il potere che frena (Milan, 2013). Outre ses livres publiés aux Éditions de l'éclat, on peut lire en français : Icônes de la Loi (1985), L’Ange nécessaire (1986), Le Dieu qui danse (1988).

Quelques articles de Massimo Cacciari

Aujourd’hui l’Allemagne (Paru en italien dans la revue Idem, Milan)

L'idéal de l'empire, de Prométhée à Epiméthée (paru en italien dans la revue Idem et en français sur le site de libération)

La mort du temps. Sur une gravure de William Hogart

L’Europe de Maria Zambrano (paru dans la revue Po&sie)

Augusto Del Noce et le problème de l'athéisme (paru dans la revue Archives de Philosophie)

La mesure de Biagio Marin (paru dans la revue Po&sie)

"Dans les hommes j'ai placé les espérances aveugles" (paru dans L. Nono : Verso Prometeo, programme)

L'Archipel (paru dans la revue Etudes)

Pasolini «provençal» ? (paru dans dans la revue Po&sie)

L’Europe, le théâtre, l’archipel (entretien) (paru dans la revue Alice)

Sur Sergio Bettini : Venise Naissance d’une ville (entretien) (paru dans Libération)

Lire aussi
Le Dialogue des Méliens et des Athéniens   L’Iliade ou le poème de la force  
cacciari-declinaisons
Collection  Philosophie imaginaire
Sujets   Italie  |  Philosophie

Année de parution : 1996
Traduit de l’italien et présenté par Michel Valensi
ISBN : 9782841620036
176 pages
Prix : 14.20 €
SE PROCURER LE LIVRE
 
default
Chargement...
link_magnifier
#2C4595
on
fadeInDown
loading
#2C4595
off
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien