full
image
#666666
https://www.lyber-eclat.net/wp-content/themes/smartbox-installable/
https://www.lyber-eclat.net/
#5979e2
style1

Michel Valensi

L’empreinte

De 1956 à 1973 la Tunisie a perdu la quasi-­totalité de sa population juive, qui a émigré en France, en Israël ou ailleurs. Ce livre, paru une première fois à Tunis en 1983, raconte sous une forme allégorique les drames de cet exil, tels qu’ils ont pu être vécus par des personnages aussi imaginaires qu’Alma Alba, détentrice malgré elle de la clé de la ­dernière maison juive de Tunis, l’homme aux kchouchs qui organisa leur départ, ou Judith, ­fillette égarée entre Carthage et Belleville, où la communauté s’est installée à son arrivée en France, dans l’attente de nouveaux départs. Il s’agissait de raconter le mythe de cet exil et de rappeler de quoi était faite la vie de cette population (coutumes étiolées, langages oubliés, histoires effacées...) et ce qu’elle a pu subir, contrainte qu’elle était à un exode sans retour.

Michel Valensi (Tunis, 1956) est aussi éditeur. Il a publié avec Patricia Farazzi une correspondance, Lettres du chemin de pierre (L’éclat, 2020).

Lire aussi
De Tunis à Paris  
Collection  L’éclat/poche
Sujets   Littérature

Année de parution : juin 2021
ISBN : 978-2-84162-524-6
168 pages
Prix : 8 €
SE PROCURER LE LIVRE
 
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien