full
image
#666666
https://www.lyber-eclat.net/wp-content/themes/smartbox-installable/
https://www.lyber-eclat.net/
#5979e2
style1

André Neher

Critique biblique et tradition juive

suivi de Trois textes sur la Bible

« L’exégèse de la parole biblique ne saurait être confiée à l’intelligence seule, non plus qu’à la foi seule », écrit ici André Neher. Et c’est donc vers une harmonie de la foi et de l’intelligence que s’oriente sa lecture du texte biblique, comme dans cet important inédit, retrouvé aux Archives de la Bibliothèque Nationale d’Israël à Jérusalem et que présente Enrico Lucca, chercheur au Centre Simon Dubnow de Leipzig. En retraçant l’histoire de la critique biblique, depuis les travaux inauguraux de Richard Simon ou de Julius Wellhausen, Neher revient sur une discussion fondamentale entre la recherche archéologique et textuelle et le point de vue théologique ou spirituel, avant d’en venir aux questions que posera la traduction de la Bible, et en particulier celle conçue par Franz Rosenzweig et Martin Buber. Ce que révèle de la Bible son passage dans une autre langue que l’hébreu est bien, pour Neher, l’essentialité de la langue originale elle-même, qui habite le texte comme aucune autre langue. Et c’est ce retour à l’hébreu, à la primauté de l’hébreu qui cristallisera le débat entre critique biblique et tradition juive et en confirmera l’harmonie paradoxale.

André Neher (1914-1988) a marqué profondément les études juives en France, depuis Amos. Contribution à l’étude du prophétisme (1950), jusqu’aux recherches sur le Maharal de Prague et à l’enseignement qu’il a menés de Strasbourg à Jérusalem, aux côtés de Renée Neher-Bernheim (1922-2005).

Lire aussi
Héritages d’André Neher   Temps de la Bible  
Collection  Philosophie imaginaire
Sujets   Judaïsme  |  Philosophie

Année de parution : Février 2022
Texte établi et présenté par Enrico Lucca
ISBN : 978-2-84162-552-9
160 pages
Prix : 18 €
SE PROCURER LE LIVRE
 
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien