full
image
#666666
http://www.lyber-eclat.net/wp-content/themes/smartbox-installable/
http://www.lyber-eclat.net/
#5979e2
style1

William Middleton

Women beware women

(Femmes, gare aux femmes)

En français, les mots manquent pour raconter, encore moins éclairer. On peut en tout cas mettre sur la voie : tenter de suivre les détails de l'intrigue serait vain et d'ailleurs inutile. Il suffit de se laisser porter par la fougue du spectacle, par l'invraisemblable énergie des personnages. En dehors d'un duc, d'un cardinal et de quelques autres, on y voit une mère puritaine échevelée, son fils plutôt dadais, fou amoureux d'une jeune fille que les scrupules n'étouffent guère. Plus que d'une histoire d'amour pourtant, il s'agit de désirs extrêmes et excentriques, de trahisons, de vengeances abominables,aboutissant dans une cuve en zinc, à un splendide, un poétique bain de sang. Alors on pense à ces histoires de vampires et de châteaux hantés, à ces contes et comptines peuplés d'ogres déguisés en Pères Noël, fournisseurs de cauchemars enfantins, de fantasmes éternels... Et de vérité.

Thomas Middleton naît en 1580 à Londres. Auteur prolifique, il publie en 1605 La Tragédie du vengeur, modèle du théâtre baroque anglais. Sa collaboration avec le comédien William Rowley donnera offira au théâtre élisabéthain l'un de ses chef-d'œuvres, The Changeling, créé en 1622

middelton-women
Collection  Kargo
Sujets   Théâtre

Année de parution : 2004
Traduit de l'anglais par Marie-Paule Ramo
ISBN : 9782841620814
280 pages
Prix : 20.30 €
SE PROCURER LE LIVRE
 
default
Chargement...
link_magnifier
#2C4595
on
fadeInDown
loading
#2C4595
off
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien