full
image
#666666
http://www.lyber-eclat.net/wp-content/themes/smartbox-installable/
http://www.lyber-eclat.net/
#5979e2
style1

Marie-Anne Lescourret (dir.)

La dette et la distance

De quelques élèves et lecteurs juifs de Heidegger

Günther Anders, Hannah Arendt, Hans Jonas, Emmanuel Levinas, Karl Löwith, Herbert Marcuse, Leo Strauss, Eric Weil ... Non sans quelque paradoxe, la philosophie sociale, politique, métaphysique de l’après-guerre a été largement représentée par des penseurs allemands ou formés en Allemagne, qui avaient la particularité d’avoir été des étudiants de Martin ­Heidegger et d’être en même temps d’origine juive. Ce volume, issu d’un colloque ­international tenu à Paris en 2012, a voulu les penser ensemble pour la première fois et étudier sur quel fond historique et intellectuel cette double spécificité a été possible. Quelle dette chacun d’entre eux a-t-il pu contracter à l’égard de ce maître commun et quelle distance ont-ils pu prendre (ou ne pas prendre) par rapport à lui après la Seconde Guerre mondiale ? Un double questionnement qui permettra d’écrire une nouvelle page de la philosophie ­allemande, qui pourrait bien être aussi une page de la philosophie juive au XXe siècle.

 

Sommaire

Introduction : Marie-Anne Lescourret : L’homme et la philosophie
I. Le contexte intellectuel
Jeffrey A. Barash : « Théologie et politique : le débat de Davos entre Ernst Cassirer et Martin Heidegger revisité ».
Edouard Jolly : Anders et le murmure de Heidegger.
François Coppens : Les prémisses du rationalisme occidental : Leo Strauss et le problème de Socrate.
Thomas Keller : Karl Löwith ou la dédramatisation de l’existentialisme : excentricité et décentrement
II. Politique
Reinhard Mehring : Formalisme, décisionnisme, nihilisme.
Les étudiants juifs de Heidegger critiques de Heidegger et de Schmitt (Strauss, Kuhn, Löwith, Arendt).
Annabel Herzog : La politique, ou réponse d’Arendt à Heidegger
Jean-Marc Durand-Gasselin : Heidegger et Marcuse
III. Éthique
Pascal Delhom : Hans Jonas : de l’ontologie à la morale.
Joelle Hansel : Levinas et Heidegger, aux origines de la critique.
Dieter Thomä : Peines de l’amour perdu. Passion, action et être au monde : remarques sur Heidegger et Arendt
IV. Le citoyen et le philosophe
Sophie Nordmann : Nationalisme, Judaïsme, Sionisme : portraits croisés
Jean-François Rey : Ecouter le philosophe, juger le citoyen ? Eric Weil et le cas Heidegger.

Marie-Anne Lescourret est philosophe, traductrice et biographe. Elle a publié de nombreux ouvrages dont une biographie de Levinas (1995) et une de Bourdieu (2005) qui fut l'objet d'une vive controverse. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Cités. L'ouvrage est constitué en partie des contributions à un colloque organisée en 2012 sur Les élèves juifs de Heidegger, mais a été considérablement enrichi après l'annonce de la parution en Allemagne des Cahiers noirs de Heidegger.

 

lescourret-dette-distance
Sujets   Histoire  |  Judaïsme  |  Philosophie

Année de parution : septembre 2014
ISBN : 9782841623525
256 pages
Prix : 22 €
SE PROCURER LE LIVRE
 
default
Chargement...
link_magnifier
#2C4595
on
fadeInDown
loading
#2C4595
off
WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien