14
nov

Le commun comme mode de production revient en détail sur cette notion ancestrale du commun et de biens communs, qui a ressurgi il y a quelques années dans l’espace public, mais dont les enjeux n’ont pas été analysés suffisamment comme alternative à l’hégémonie de la logique de l’État comme à celle de l’économie capitaliste de marché. Brancaccio, Giuliani et Vercellone mobilisent toutes les approches du commun pour en révéler la force démultipliée. Le livre n’est pas seulement un livre d’économie : il retrace l’histoire d’une notion, ses implications philosophiques et sociologiques, les perspectives politiques qu’elle ouvre et les pratiques sur lesquelles elle débouche, en particulier dans la nouvelle économie du net et face au capitalisme de plateforme. Les enjeux d’un tel livre sont multiples, comme les possibilités de lecture. Venez, si vous le pouvez, rencontrer ses auteurs, Francesco Brancaccio, Alfonso Giuliani et Carlo Vercellone :

  • à Marseille les 12, 13 et 14 novembre lors de l’Assemblée des Communs ;
  • à Paris, le 1er décembre, à 20h à la Librairie L’Atelier, 2bis rue du Jourdain, où ils s’entretiendront avec Frédéric Sultan. Infos ici.
  • à Amiens, Le 7 décembre à 18h30, dans le cadre de CitéPhilo, à la Comédie de Picardie, 62 rue des Jacobins. Rencontre animée par Alain Maillard. Infos ici.
0 Pas de commentaire

Comments are closed.